Les représentants des pays membres de la CEDEAO et de l’UEMOA se sont réunis au Ghana le 9 janvier 2022 et ont adopté des sanctions très dures contre le gouvernement de transition de la République du Mali. La réaction du Mali ne s’est pas fait attendre. Dans la soirée, le ministre et porte-parole du gouvernement malien, le Colonel Abdoulaye Maïga a lu à la télévision, un communiqué qui condamne les resolutions des sommets de l’UEMOA et de la CEDEAO et déplore que les organisations régioanles africaines se fassent instrumentaliser par des puissances étrangères.

Les sommets d’Accra venaient de prendre les mesures drastiques suivantes :

  • Coupure des aides financières au Mali
  • gel des avoirs du Mali dans les banques de la CEDEAO et l’UEMOA
  • Suspension des transactions avec les Etats de la CEDEAO, excepté les médicaments et produits de première nécessité
  • Retrait des ambassadeurs des pays membres de la CEDEAO
  • Fermeture des frontières avec le Mali et les Etats membres de la CEDEAO

Suite à ces décisons iniques, les forums de discussion ont été en ébulition toute la journée du 9 janvier 2022.

Ecoutez le communiqué du gouvernement de la transition malienne :

Le Colonel Abdoulaye Maïga
Les representants de la CEDEAO à Accra le 9 mars 2022
FRANKLIN NYAMSI WA KAMERUN L’AFRIQUE DES LIBERTÉS
FRANKLIN NYAMSI WA KAMERUN L’AFRIQUE DES LIBERTÉS