Par Joseph Takeli

Le 26 février 2021, le tribunal pénal de Paris a refusé d’homologuer un compromis de plaider-coupable obtenu par Vincent Bolloré avec le Parquet National Financier. Cette décision, première du genre, est très importante et peut être salutaire pour le Togo et l’Afrique en général.

Aux termes du plaider-coupable obtenu par Vincent Bolloré, ce dernier s’engageait à verser à la France une amende de 375000 Euros, soit 246000000 francs CFA, et la non inscription du crime à son casier judiciaire.

La juge du tribunal de Paris, Isabelle Prévost-Desprez a décidé de renvoyer l’affaire en correctionnel pour un jugement public. La juge a estimé que «Les faits reprochés ont gravement porté atteinte à l’ordre public économique et porté atteinte à la souveraineté du Togo.» Isabelle Prévost-Desprez a donc confirmé qu’il s’agit bel et bien d’une “corruption d’agents publics étrangers et complicité d’abus de confiance.”

En droit français, le délit de corruption d’agents étrangers est passible d’un emprisonnement de 10 ans et le coupable peut perdre son droit d’obtenir des contrats à l’étranger.

Vincent Bolloré devra toutefois verser au trésor français, une amende de 12 millions d’Euro, a estimé la juge Prévost-Desprez. Mais alors, qui paiera à la vraie victime du crime, c’est-à-dire le peuple togolais, les conséquences d’une telle escroquerie ?

C’est pour cela qu’il il urge que tout Togolais se saisisse de cette affaire, puisque le gouvernement de Faure Gnassingbé estime qu’il s’agit d’une affaire Franco-Française. Il est question, par exemple, d’informer les populations togolaises des villes et villages de ce que fait Faure Gnassingbé des ressources du Togo, alors que les besoins élémentaires des populations ne sont pas satisfaits.

Selon l’ancien directeur du Port Autonome de Lomé, le Dr. Gabriel Messan Kodjo, Vincent Bolloré fait un chiffre d’affaires annuel de 800 milliards de francs CFA depuis 2018, et ses gains ne font que s’accroître. Le projet de construction d’un terminal à conteneurs qui devait coûter 3 milliards a été abandonné et un monopole de la manutention portuaire a été concédé à Vincent Bolloré avec la construction du troisième quai pour un coût avoisinant 300 milliard de francs CFA.

Après le décès de son père en 2005 et après les élections présidentielles violentes qui l’ont porté au pouvoir, Faure Gnassingbé a recouru à Vincent Bolloré pour soigner son image et l’aider à préparer sa réélection de 2010.

L’homme d’affaires français finance alors la campagne présidentielle de Faure. Bolloré, propriétaire de l’agence de publicité Havas, Vivendi, CANAL +, met ses services de communication à la disposition de Faure Gnassingbé moyennant la banale somme de 370 000 de francs CFA, et en contrepartie il obtient non seulement le contrat de construction du 3eme quai avec tous les avantages fiscaux y afférents, mais aussi le prolongement du contrat concession de manutention et de fret de 10 à 35 ans. Bolloré recrute, pour sceller le deal avec Faure Gnassingbé, Patrick Bolouvi qui devient patron de l’agence Havas Togo. Patrick Bolouvi est le demi-frère de Faure Gnassingbé.

Il faut noter que les poursuites contre Vincent Bolloré ont été enclenchées en France depuis 2012 par les victimes de ce dernier dont Jacques Dupuydauby, qui fut son partenaire au sein du groupe Progosa.

 Quelques questions qui se posent à nous Togolais:

– Alors que Bolloré va verser des amendes au Trésor français pour des crimes contre le peuple Togolais, de quels recours dispose ce peuple face au refus des autorités togolaises de se constituer partie civile ?

– Que peut faire la diaspora togolaise en général ou celle résident en France pour faire valoir les intérêts du peuple togolais ?

– Comment allons-nous nous prendre pour la résiliation du contrat de concession à Bolloré ?

================================================================

Sources :

1- RFI: Jacques Dupuydauby accusé de fuite

http://www1.rfi.fr/actufr/articles/113/article_81443.asp

2- Article de Médiapart: Corruption: La justice refuse un plaider-coupable trop clément pour Bolloré

3- La Françafrique explose: Bolloré avoue la corruption des dictateurs Guinéen et Togolais

4- Nathalie Yamb, Vincent Bolloré, un corrupteur parmi tant d’autres…

5- « Vincent tout-puissant »: https://amzn.to/3aW86W5…

6- Mise en place de l’Agence française anticorruption

https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2017-03-15/la-mise-en-place-de-l-agence-francaise-anticorruption

Par Joseph Takeli, pour CODITOGO
19 Mars 2021

Me Elom Kpadé : Aucune base legale dans le dossier du procureur contre les journalistes au Togo