Alors qu’ils étaient réunis en Conseil des Ministres ce Vendredi 27 novembre 2020, les ministres du gouvernement de l’élu du peuple, S.E. Dr. Messan Agbéyomé Kodjo, ont été saisis de l’enlèvement à Lomé autour de 18H30 GMT de Monsieur Gérard Djossou par des éléments des Forces de l’Ordre.

Monsieur Gérard Djossou, Responsable des affaires sociales et des droits de l’Homme de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), venait d’assister à une réunion avec les ambassadeurs du Groupe des Cinq :G5, (Allemagne, France, États Unis, Union Européenne et Coordonnateur des Agences du Système des Nations Unies au Togo). Selon des témoins, à la manière d’un film Western, les hommes de Faure Gnassingbé à bord d’une voiture 4×4 Patrol ont coincé le véhicule de Monsieur Gérard Djossou au feu tricolore de Sunu Assurances à Hanoukopé, forcer et pénétrer sa voiture, le violentant sérieusement avant de l’embarquer dans sa propre voiture vers une destination inconnue.

Le Conseil des ministres demande la libération sans condition et sans délai de Monsieur Gérard Djossou, lui qui est la voix des sans voix, des prisonniers et des opprimés.

Le Conseil des ministres, tout en affirmant son plein soutien à Monsieur Gérard Djossou et sa famille, déplore qu’au jour le jour, le Togo régresse en matière de protection des libertés fondamentales. Il a instruit le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de la promotion de l’État de droit et des droits de l’Homme à prendre toutes les dispositions nécessaires pour que justice soit faite à Monsieur Gérard Djossou.

Le Conseil des ministres condamne avec la dernière rigueur cet énième enlèvement qui déshonore le Togo tout entier et les commanditaires d’actes aussi rétrogrades que barbares, et tient comptable Faure Gnassingbé et ses acolytes du préjudice actuel porté à Monsieur Gérard Djossou.

Pour le Conseil des Ministres
Le Ministre de la Communication et de la Culture
M. Joseph Takeli

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *